You are using an outdated browser.
Please upgrade your browser to improve your experience.

Dorian

Exhibition

I want

Delphine Roche

Dorian Issue

Étant Donnés
Comme furieux dans la nuit noire, le pas de deux s’approche de la mort. Pauvre amour fait de sang et de douleur.
Peut-être vaudrait-il mieux que tu ne reviennes pas mon cœur, peut-être vaudrait-il mieux que tu m’oublies, peut-être vaudrait-il mieux cesser de nous tourmenter. Un amour comme le nôtre est un martyr. La fatalité nous jette à genoux dans l’angoisse, à pétrir nos corps dans le noir pour racheter nos absences, rester là au bord de l’abîme, dans l’extase de l’anéantissement prochain, la promesse du rien à venir. Et comme nos luttes sont vaines puisque je suis toi et tu es moi, et le miroir de nos âmes enchaînées a dévoré nos vies pour fixer à jamais nos tourments et nos vices.
Et comme tu es vite noyé dans une sueur froide, une larme noire, un torrent de pleurs. Oublié cannibalisé. Pauvre amour fait de sang et de douleur.
Et comme étant donnés 1. la chute d’eau 2. le gaz d’éclairage, te voilà devenue machine à aimer, bras automatiques, béance sans esprit, origine du monde 100% contrôlée, filière bovine, industrie textile, cuir pleine fleur, cheveux humains véritables. Ma poupée aux yeux creux. Et comme c’est parfait de te voir ainsi exsangue. Et comme ma noirceur me fascine et m’accapare. Comme je l’accepte, l’accueille et l’aime, même, bien plus que je ne t’aimerai jamais mon amour, mon cœur.